Ma première maison: Sarah, travailleuse autonome

Mercredi 18 Sep 2019 - 04:49

691 vues

Sarah nous raconte son expérience pour son premier achat immobilier!

« J’ai toujours été travailleuse autonome. Après être sortie de l’université avec un BAC en traduction, j’ai commencé à faire de la pige en attendant de trouver un emploi dans une agence, mais je me suis vite rendu compte que c’était plus agréable et plus lucratif pour moi de travailler à mon compte. Au fil des ans, j’ai accumulé une base de clients solide et maintenu une excellente cote de crédit. J’ai été chanceuse, le hasard m’a bien servie, et j’ai toujours fait en sorte de mettre un maximum d’argent de côté pour éventuellement devenir propriétaire. C’était évident, vu ma situation d’emploi, que ce serait plus complexe pour moi de trouver un prêt hypothécaire. C’est pourquoi j’ai commencé à planifier, dès ma jeune vingtaine, l’achat de ma première maison.

 

laptop

 

Tout d’abord, j’ai mis des sous de côté dans un REER dès que j’ai eu un revenu relativement stable. Non seulement c’était avantageux pour moi, au moment des impôts, je savais qu’il me serait possible de le convertir dans un RAP au moment de devenir propriétaire. Je ne voulais rien d’extravagant, simplement un beau condo avec une petite cour ou un grand balcon, un bureau ou un salon rempli de lumière et un stationnement. Le tout dans un quartier où tout se fait à pied, idéalement dans un quartier assez proche de ma famille et de mes amis.

Avant d’entamer mes recherches, je suis entrée en contact avec une courtière Proprio Direct qui m’avait été recommandée par un couple d’amis ayant travaillé avec elle. Lors de notre première rencontre, j’étais anxieuse, et j’ai vraiment mis cartes sur table. J’étais prête à me faire dire que devenir propriétaire n’était pas possible dans ma situation. Mais au lieu de me décourager, elle m’a en fait expliqué que les courtiers ont accès à une multitude de prêteurs dont les nomes diffèrent grandement, et que vu mon excellent dossier de crédit, un REER assez généreux que je pouvais raper pour pouvoir mettre 10% en mise de fonds et de bonnes économies, plusieurs banques risquaient d’aimer mon dossier et de m’offrir des taux assez avantageux. Elle m’a aidée à monter un dossier solide, avec mes preuves de paiement d’impôts et mes revenus admissibles pour plusieurs années antérieures.

 

cour

 

À ma grande surprise, j’ai été préapprouvée sans difficulté à un taux très raisonnable.

J’ai visité la propriété de mes rêves, celle qui deviendrait mon chez-moi, une semaine plus tard. C’est un rez-de-chaussée de triplex avec une grande fenêtre donnant sur un petit jardin où je pourrai planter des légumes. Les pièces sont petites, mais leur disposition est intelligente et inspirante.

J’emménage dans deux mois. Pour moi, c’est un véritable rêve qui se réalise! »


×
Parler au courtier de votre secteur